Restez connecté:
Tresorsdumonde soutient l'UNICEF ! En 2020, ce sont 2221€ qui ont pu être reversés grâce à votre aide. En savoir plus?
Gebel Barkal

Trésors du monde:Gebel Barkal

A

Gebel Barkal

Trésors du monde:Gebel Barkal

A

Gebel Barkal

Trésors du monde:Gebel Barkal

A

Gebel Barkal

Trésors du monde:Gebel Barkal

A

NOTE:  
(Non noté)

Gebel Barkal : le précieux vestige égyptien

Localisation : Karima, Soudan

Superficie : 2 km2

Altitude : 98 mètres

5 raisons qui justifient la découverte du Gebel Barkal

On se croirait déjà en Égypte, lorsque le regard vient à se poser sur ce site. Même si ce n’est pas le cas, on ne tarde pas à comprendre que ce paysage bordé de pyramides, de temples, de Palais et de tombes y est lié. De ces vestiges que le visiteur découvre en parcourant le site, Gebel Barkal emprisonne près de deux mille ans de l’histoire nubienne. Gebel Barkal est en effet une petite montagne qui se trouve dans le nord du Soudan. Ce site d’une richesse antique nous accueille pour une expédition dans le temps. À l’aventure, on y va alors !

Les origines de ce précieux site remontent à l’an 1450 avant Jésus-Christ, au temps où Thoutmosis III, pharaon égyptien, étendit son empire à la région Gebel Barkal, pourtant considérée comme sa frontière au sud. Thoutmosis III fonda dans cette région une ville du nom de Napata. Dès lors, les Égyptiens demeurèrent sur le site pendant plus de trois siècles ; ce qui explique que des vestiges soient découverts sur le site. Plus tard, Napata devint la capitale indépendante de Kush. La vingt-cinquième dynastie nubienne dirigée par le roi Piye érigea au cœur du site le temple d’Amon.

Plus le site est antique et riche en histoire, plus il attire l’œil vif expert des explorateurs, des archéologues. Ainsi dans les années 1820 des explorateurs européens passèrent au peigne fin le Gebel Barkal. Les vestiges du site ont été alors estimés à environ treize temples et trois palais. Cinq inscriptions relatives à la Troisième Période intermédiaire furent par ailleurs récupérées et transportées au musée de la capitale égyptienne.Ce ne fut qu’en 1916 qu’intervint la première véritable fouille archéologique conjointement menée par l’Université de Harvard et le Musée des Beaux-Arts. Aujourd’hui encore, les temples du Gebel Barkal et principalement celui d’Amon conservent leurs caractères sacrés.

Les Égyptiens, en prenant possession des terres du Gebel Barkal, nommèrent le site du nom de « montagne pure », car ils le considéraient comme le lieu de résidence du dieu Amon. Ainsi, dès le règne de Thoutmôsis III, un petit temple fut érigé en l’honneur de ce Dieu. Arborant à chaque fois un aspect resplendissant, le temple ne cessa d’être décoré et agrandi. Chaque souverain de la vingt-cinquième dynastie voulait laisser sa marque, une empreinte indélébile qui le rattacherait à l’histoire du temple. Qu’à cela ne tienne, le temple d’Amon s’en trouvait resplendissant.

Entre les temples qui conservent leurs architectures et pyramides qui tiennent encore solidement debout, le visiteur du Gebel Barkal nage dans un vaste océan de découvertes fabuleuses. En voici une qu’il ne faut surtout pas perdre de vue : le tombeau du cheikh musulman Ahmed el-Karsani qui fut enterré près de la montagne de Gebel Barkal.Construite entre la fin du dix-neuvième siècle et le début du vingtième siècle avec des blocs de pierre soustraits des ruines du temple, cette pierre tombale est aujourd’hui devenue un lieu saint. La population locale se rend au pied de cette tombe pour demander au disparu saint des bénédictions.

Hôtels et hébergements à proximité


 
 Booking.com

Quand partir ?

MoisMin./Max. ( C)
Janvier 12.4° / 29°
Février 13.4° / 30.7°
Mars 16.9° / 34.8°
Avril 20.8° / 38.7°
Mai 24.6° / 41.9°
Juin 26.6° / 43.4°
Juillet 26.8° / 41.6°
Août 27° / 40.9°
Septembre 26.6° / 41.6°
Octobre 23.8° / 39.3°
Novembre 18.7° / 34°
Décembre 14° / 29.8°

Le saviez-vous ?

01 « Gebel el-Wad Karsani » est le nom local du site
02 Le nom du site dériverait de « Birkel », un vieux mot arabe qui signifie la « terre entre le désert et la culture »
03 À l’époque du royaume méroïtique, Gebel Barkal servit de cimetière royal.

Track Location

Naviguez sur la carte du monde pour découvrir l’ensemble des trésors et cliquez sur un icône pour obtenir plus d’informations sur le lieu !
Légende :
Site naturel: icone site naturel ; Monument: icone monuments ; Mixe: icone site mixe ; votre position: icone votre position ; Lieu de l'article: icone lieu de l'article
Trésors : 3 étoiles ; Incontournables : 2 étoiles ; Intéressants : 1 étoile ; A voir : aucune étoile.