Restez connecté:
Tresorsdumonde soutient l'UNICEF ! En 2020, ce sont 2221€ qui ont pu être reversés grâce à votre aide. En savoir plus?
Sanctuaire de Mỹ Sơn 

Trésors du monde:Sanctuaire de Mỹ Sơn 

A

Sanctuaire de Mỹ Sơn 

Trésors du monde:Sanctuaire de Mỹ Sơn 

A

Sanctuaire de Mỹ Sơn 

Trésors du monde:Sanctuaire de Mỹ Sơn 

A

Sanctuaire de Mỹ Sơn 

Trésors du monde:Sanctuaire de Mỹ Sơn 

A

Sanctuaire de Mỹ Sơn 

Trésors du monde:Sanctuaire de Mỹ Sơn 

A

Sanctuaire de Mỹ Sơn 

Trésors du monde:Sanctuaire de Mỹ Sơn 

A

Sanctuaire de Mỹ Sơn 

Trésors du monde:Sanctuaire de Mỹ Sơn 

A

Sanctuaire de Mỹ Sơn 

Trésors du monde:Sanctuaire de Mỹ Sơn 

A

NOTE:  
3/5 Excellent ! (2 votes)

Sanctuaire de Mỹ Sơn : témoignage culturel de la civilisation Cham

Localisation : Province de Quang Nam, centre du Vietnam

Construction : IVe siècle

Année d’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO : 1 999

5 raisons qui vous pousseront à visiter le sanctuaire de Mỹ Sơn

Voici une autre merveille culturelle qui fait la fierté du Vietnam. Elle fut découverte en 1889 par le français Camille Paris. Mais c’est grâce à Henri Parmentier que nous avons des éléments essentiels de la culture de ce royaume. Entre autres, on remonte au IIe siècle. Alors vivait un peuple vivant en caste qui puisait ses racines dans l’hindouisme. Le site fut choisi par les rois Cham comme capitale de Champa et ils y édifièrent ce sanctuaire dans l’intention d’y vénérer la déesse Shiva. Plus tard, il servira de nécropole aux rois chams. Pénétrez avec audace sur ce sanctuaire. Vous ne serez pas pressé de vous en aller.

Ce centre spirituel se compose, d’après l’œuvre d’Henry Parmentier de 70 temples et autres bâtiments. 20 d’entre eux sont demeurés en parfait état malgré les guerres et l’usure du temps. Ils sont édifiés en forme de tours avec des pierres et briques de couleur rouge magnifiquement sculptées. On note quelques traces blanches sur les tours qui sont finement décorés de bas-reliefs en grès représentant des scènes de la mythologie hindoue. Elles ont été élevées de sorte à résister aux intempéries des attaques. Jusqu’aujourd’hui, ces techniques de fabrication constituent une énigme pour les scientifiques et témoignent d’une maîtrise parfaite des Chams.

D’innombrables vestiges saturent le site bien qu’il n’ait pas été encore totalement exploré. De l’avis des archéologues, le sanctuaire cache toujours de joyaux qu’il faudra mettre à nu un jour. Mais pour le moment, votre pied foulera ces infinies ruines qui surchargent le site. Vous y découvrirez des débris de statues, de bâtiments dont la contenance laisse penser qu’il s’agit de marchés. On note aussi un nombre impressionnant de bâtiments étalés successivement dans un ordre chronologique. Ils symbolisent une période particulière dans l’histoire des Chams. Vous observerez également des débris de vase, récipients, bref, tout un tas d’immondices bien têtu au temps destructeur.

Quand les rois Chams édifiaient et amélioraient ce sanctuaire, leur objectif était de célébrer des cultes en l’honneur des dieux. Et ces cultes leur avaient accordé un prestige considérable du IVe au VIIIe siècle. En effet, le principal culte était en l’honneur du dieu Shiva notamment le culte du linga, symbole phallique de Shiva enchâssé dans le réceptacle féminin Yoni. En outre, de nombreux sacrifices sacrés y avaient lieu. Par ailleurs, à l’époque, les belles danseuses Apsara légèrement vêtues avec leurs seins nus y gratifiaient les dignitaires de leurs plus beaux mouvements ondoyants.

De lieu uniquement destiné à adorer des dieux, on est passé à un vaste espace à plusieurs fonctions dont celle d’héberger les dépouilles des rois Cham de l’époque. Sur le site en effet, un mausolée impressionnant a été édifié en vue d’y enterrer les rois. Il est décoré d’une couleur rouge sombre témoignage des sentiments qui prévalurent sur les lieux. Les rois étaient incinérés et leurs restes étaient rangés dans la tombe. Les traces aujourd’hui constatées font penser à plus de 300 défunts résidants dans cet ossuaire étrangement résistant.

Hôtels et hébergements à proximité


 
 Booking.com

Hôtels et hébergements à proximité



Booking.com

Le saviez-vous ?

01 Le sanctuaire est situé sur des montagnes à plusieurs collines concentriques
02 Il offre une curieuse vue sur une jungle spéciale peuplée de rares espèces animales et végétales
03 My Son est un temple hindou similaire au temple Borobudur d’Indonésie.

Les avis des internautes ( 1 )

28-10-2016

"Si l'on a pas encore vu les temples d'Angkor, cela reste sympa !"

Per Manu Higel

Track Location

Naviguez sur la carte du monde pour découvrir l’ensemble des trésors et cliquez sur un icône pour obtenir plus d’informations sur le lieu !
Légende :
Site naturel: icone site naturel ; Monument: icone monuments ; Mixe: icone site mixe ; votre position: icone votre position ; Lieu de l'article: icone lieu de l'article
Trésors : 3 étoiles ; Incontournables : 2 étoiles ; Intéressants : 1 étoile ; A voir : aucune étoile.