Restez connecté:
Santa Maria delle Grazie 

Trésors du monde:Santa Maria delle Grazie 

A

Santa Maria delle Grazie 

Trésors du monde:Santa Maria delle Grazie 

A

Santa Maria delle Grazie 

Trésors du monde:Santa Maria delle Grazie 

A

Santa Maria delle Grazie 

Trésors du monde:Santa Maria delle Grazie 

A

Santa Maria delle Grazie 

Trésors du monde:Santa Maria delle Grazie 

A

Santa Maria delle Grazie 

Trésors du monde:Santa Maria delle Grazie 

A

NOTE:  
(Non noté)

Santa Maria delle Grazie : le symbole d’une ville

Localisation : Milan, Italie

Superficie : 1,5 ha

Année d’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO : 1980

5 raisons qui justifient la visite de Santa Maria delle Grazie

    1) Une église célèbre

    On connaît bien l’Italie pour sa place dans la religion catholique. En effet, ce pays de l’Europe peut être considéré comme le berceau de l’Église catholique, car elle abrite d’importants édifices religieux. Parmi eux se distingue l’Église Santa Maria delle Grazie, véritable petit bijou et emblème pour la religion catholique. La notoriété de ce lieu saint est indissolublement liée à la fresque de Leonard de Vinci figurant la Cène, conservée dans le réfectoire de l’église. Cette œuvre de l’émérite peintre qui s’inscrit parmi les plus grands représentants du génie créatif humain, fait drainer beaucoup de chrétiens qui viennent admirer la Santa Maria delle Grazie.

    2) Sur les traces de son passé

    En 1460 le comte Gaspare Vimercati, chef des forces militaires de Francesco Sforza, offrit aux Dominicains un terrain sur lequel existait un oratoire dédié à une image miraculeuse de la Vierge des Miséricordes. Ce terrain était destiné à l’édification d’une église, celle de Santa Maria delle Grazie, et d’un couvent. Menés par l’architecte Guiniforte Solari, les travaux commencèrent en 1462 et l’église fut achevée entre 1472 et 1482. En 1492, sur ordre de Ludovic Sforza, l’abside de l’église, avec le transept et le chœur, fut démolie et reprise. La nouvelle abside fut réalisée par Bramante.

    3) La structure de l’église

    L’église Santa Maria delle Grazie constitue un des symboles de la ville de Milan. En effet, elle se compose de sept chapelles carrées situées le long de ses deux côtés. Le couvent s’est construit autour de trois pavillons du côté nord de l’église et de trois autres côtés avec des arcades et des colonnes avec chapiteau. L’ancienne chapelle des Grâces, la salle capitulaire, la salle du parloir et la bibliothèque donnent sur le portique. Le côté sud est entièrement occupé par le réfectoire, qui accueille des œuvres telles que la Crucifixion, une des œuvres de Donato Montorfano et la célèbre Cène de Léonard de Vinci.

    4) L’intérieur de l’église

    L’intérieur de la Santa Maria delle Grazie est constitué de trois nefs, séparées par une série de colonnes en granit, avec des chapiteaux corinthiens. Vous apprécierez tout particulièrement les couleurs originales des drapés et le clair-obscur des incarnats. Promenez-vous dans l’église et vous admirerez la superbe architecture et les ornements exquis qui décorent les murs et le toit. Le plafond en arcade de la nef gothique, d’un diamètre de 20 m et une hauteur de 40 m, comporte des motifs très élaborés. La chapelle, quant à elle, accueille des fresques réalisées par Gaudenzio Ferrari. Asseyez-vous sur les bancs pour apprécier la grandeur de cette église.

    5) Ultima Cena : dernier repas

    C’est l’une des œuvres les plus importantes de Léonard de Vinci. Comme toujours, l’artiste a su avec dextérité peindre une œuvre grandiose. La représentation s’inspire de l’Évangile de Saint Jean, dans lequel Jésus annonce qu’il sera trahi par l’un de ses apôtres. À l’intérieur d’une salle, Léonard de Vinci réalisa un premier plan de la grande table de la Cène, avec au milieu la figure isolée du Christ. Autour de lui, les apôtres sont disposés en quatre groupes de trois. L’utilisation de la perspective et la disposition des personnages impressionnent au point où on se sent participer à la Cène. C’est du grand art, c’est du Léonard Vinci !

    Hôtels et hébergements à proximité

    Booking.com

    Le saviez-vous ?

    • L’accès pour voir la dernière cène est payant et la visite dure 15 minutes
    • La représentation du couronnement d’épines, réalisée par Tiziano Vecellio, se trouve aujourd’hui au Musée du Louvre
    • La visite de la ville de Milan n’a de sens que lorsqu’elle se solde par la découverte de Santa Maria delle Grazie.

     

     

    ACTUELLEMENT, 3370 TRESORS SUR TRESORSDUMONDE
    Naviguez sur la carte du monde pour découvrir l’ensemble des 3370 trésors et cliquez sur un icône pour obtenir plus d’informations sur le lieu !
    Légende :
    Site naturel: icone site naturel ; Monument: icone monuments ; Mixe: icone site mixe ; votre position: icone votre position ; Lieu de l'article: icone lieu de l'article
    Trésors : 3 étoiles ; Incontournables : 2 étoiles ; Intéressants : 1 étoile ; A voir : aucune étoile.
    Plus de trésors
    Mégalithes de Ale : un mystérieux site historique
    Mégalithes de Ale : un mystérieux site historique
    Localisation : Scanie, Suède Longueur : 68 mètres Âgé des Mégalithes : approximativement l’âge
    Morne Brabant : un site naturel de tout charme
    Morne Brabant : un site naturel de tout charme
    Localisation : Rivière noire, île Maurice Altitude : 555 m Année d’inscription au patrimoine
    Rizières de Banaue : Une Merveille naturelle du monde
    Rizières de Banaue : Une Merveille naturelle du monde
    Depuis 1995, les rizières de Banaue sont inscrites au
    Ankara : disons tout simplement la belle !
    Ankara : disons tout simplement la belle !
    Localisation : région de l’Anatolie centrale, Turquie Superficie : 24 521 km² Densité : 251 hab.
    Temple d’Héphaïstéion : un édifice extraordinaire
    Temple d’Héphaïstéion : un édifice extraordinaire
    Localisation : Athènes, Grèce Année d’ouverture : 415 av. J.-C. Styles architecturaux : Architecture
    Église de Miagao : le meilleur du style baroque !
    Église de Miagao : le meilleur du style baroque !
    Localisation : Iloilo, Philippines Année de fondation : 1731 Année d’inscription au patrimoine
    Partagez
    167864
    Likes
    2
    Tweet
    22
    Likes
    Partenaire Santé:
    get a new key Probably the developer key was entered