Restez connecté:
Tresorsdumonde soutient l'UNICEF ! En 2020, ce sont 2221€ qui ont pu être reversés grâce à votre aide. En savoir plus?
Seowon, Corée du Sud

Trésors du monde:Seowon, Corée du Sud

A

Seowon, Corée du Sud

Trésors du monde:Seowon, Corée du Sud

A

Seowon, Corée du Sud

Trésors du monde:Seowon, Corée du Sud

A

NOTE:  
(Non noté)

Seowon, Corée du Sud : 5 raisons de visiter ses instituts néoconfucéens

En Corée du Sud, de nombreux instituts néoconfucéens se sont développés au temps de la dynastie Joseon. De façon particulière, ce développement s’est fait remarquer entre 1543 et 1873. Depuis lors, ces instituts néoconfucéens portent le nom de Seowon. Que ce soit lors d'un voyage individuel ou lors d'un sublime voyage sur mesure, ne manquez pas de visitez ces temples inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2020. Découvrez 5 raisons de visiter ces instituts aujourd’hui.

5 raisons de visiter ses instituts néoconfucéens

Dans les instituts néoconfucéens, un point d’honneur était mis sur l’enseignement. En effet, les notions enseignées portaient toutes sur des éléments précis ayant rapport avec le quotidien de l’être humain. Ainsi, la vénération des érudits était au centre des modules d’enseignement. À cela, s’ajoute l’interaction avec l’environnement. Ces deux fonctions sous-tendent d’ailleurs la base de la conception des instituts néoconfucéens.Pour faciliter l’assimilation de l’enseignement, les porteurs du projet ont choisi à dessein l’emplacement des seowon. De façon stratégique, vous les trouverez près des montagnes et des sources d’eau. Cette position permet à l’apprenant de mieux apprécier la nature et ses vertus. Par la même occasion, ce dernier pourra facilement se livrer à la culture de l’esprit et du corps.Les édifices des instituts néoconfucéens sont également construits en forme de pavillons. C’est aussi un élément qui facilite les liens avec le paysage. En clair, en visitant les instituts néoconfucéens, vous pourrez en apprendre davantage sur le néoconfucianisme. C’est un concept qui puise ses origines de la Chine, mais qui a très tôt été adapté aux conditions coréennes. Vous découvrirez de plus amples informations sur ce processus historique si vous faites un tour en Corée du Sud, dans les instituts néoconfucéens.

Les instituts néoconfucéens ont cette particularité de résister au temps. En effet, ce sont des biens dont les attributs sont restés intacts dans le temps. Cela leur confère une valeur universelle exceptionnelle. Il s’agit essentiellement des édifices.Les bâtiments et les constructions qui constituent les instituts néoconfucéens sont restés authentiques dans le temps. Les bâtiments auxiliaires, la porte d’entrée, la stèle commémorative et celle invitant à descendre de sa monture sont tous restés intacts dans le temps. Dans le même sens, l’environnement immédiat des instituts néoconfucéens n’a pas véritablement changé. On peut citer dans ce lot : les collines, les routes, les cours d’eau, les plantations et les champs de vision.Visiter les instituts néoconfucéens, c’est donc prendre du plaisir à admirer des édifices qui ont su conserver leurs attributs dans le temps. Vous vous laisserez certainement subjuguer par l’état de conservation presque parfait de ces biens.Par ailleurs, il importe d’attirer votre attention sur le fait que dans le temps, les pressions n’ont pas manqué sur les instituts néoconfucéens. En effet, certains dommages ont été causés par des incendies, les insectes, les tremblements de terre et même les visiteurs. Dans chacune de ces situations, un mode de gestion efficace a été mis en place. C’est ce qui permet aux édifices de garder leur intégrité.

Pour votre prochaine visite touristique, optez pour la Corée du Sud et plus particulièrement, pour les instituts néoconfucéens. La visite des seowon vous permettra d’apprécier l’authenticité de cette culture d’origine chinoise adoptée par les coréens. En effet, vous apprécierez l’architecture des instituts néoconfucéens, qui respecte d’ailleurs, les conditions d’authenticité. Depuis la forme jusqu’à la conception en passant par le choix des matériaux et de la substance, aucun détail n’a été occulté. Tout est resté conforme aux normes préétablies pour les instituts néoconfucéens. La Corée du Sud n’a rien enlevé à la norme chinoise qui prévalait alors pour ce genre de construction. Dans le temps, cette authenticité est restée intacte.Parlant de la fonction et de l’usage des instituts néoconfucéens, rien n’a aussi changé dans le temps. Tout au long de l’histoire, il n’y a eu aucun changement. Même si certains éléments ont été déplacés dans l’histoire, le patrimoine immatériel, l’esprit et l’impression des instituts néoconfucéens ont été conservés. C’est aussi une excellente raison de visiter ce lieu historique pendant vos prochaines vacances. Prenez donc les dispositions qui s’imposent dès maintenant pour ne rien louper de cette aventure.

Si les instituts néoconfucéens ont su garder leur originalité et leur authenticité dans le temps, c’est bien parce qu’il y a une politique de protection du bien qui est en vigueur. En effet, de multiples lois interviennent en faveur de cette protection. Il s’agit principalement de la loi sur la protection du patrimoine culturel. De même, il y a d’autres lois sur le patrimoine qui ont été adoptées par l’Administration du patrimoine culturel de Corée. Celles-ci abordent les dispositions requises pour l’entretien du patrimoine culturel, la sauvegarde et la promotion du patrimoine culturel immatériel.Ces dispositions vous rassurent quant à l’avenir des instituts néoconfucéens. Ce sont des instruments juridiques qui offrent une garantie quant à la conservation du bien, et ce, de manière systématique. Ils abordent également les conditions dans lesquelles les réparations doivent être effectuées en cas d’endommagement. La sauvegarde des rites de vénération est aussi prise en compte par ces lois. En effet, ce sont des décrets présidentiels et des ordonnances ministérielles qui précisent le cadre d’application de ces lois. Les neuf éléments des instituts néoconfucéens sont des éléments patrimoniaux selon la désignation étatique.

Chaque seowon a un plan d’entretien général. Cela correspond à un plan de gestion bien spécifique. C’est la Fondation des Seowon qui s’occupe de la gestion intégrée du bien. La gestion est faite de façon conjointe avec le gouvernement et le personnel des seowon. La lourde responsabilité du fonctionnement et de la gestion des instituts néoconfucéens incombe au comité directeur.Pour ce qui est de la supervision, c’est l’Administration du patrimoine culturel du gouvernement central. Elle apporte également un soutien indéfectible pour ce qui est de cette gestion. Ils sont aidés par les gouvernements locaux. Vous l’aurez compris, c’est tout un dispositif qui est mis en place et qui est bien organisé pour vous permettre de profiter durablement de ces biens. Vous pourrez toucher du doigt la réalité de tout ceci en faisant un voyage en Corée du Sud.En conclusion, retenez que visiter les instituts néoconfucéens est aujourd’hui un excellent moyen de vous ressourcer avec l’histoire de la dynastie Joseon. Il est vrai que le concept éducatif a bien évolué dans le temps, mais le cadre et la situation des seowon n’ont pas changé. Faites le détour lors de vos prochaines aventures en Corée du Sud.

Hôtels et hébergements à proximité


 
 Booking.com

Quand partir ?

MoisMin./Max. ( C)
Janvier -8° / 4°
Février -6° / 7°
Mars -1° / 12°
Avril 5° / 20°
Mai 10° / 25°
Juin 16° / 24°
Juillet 21° / 30°
Août 0° / 20°
Septembre 15° / 25°
Octobre 7° / 20°
Novembre 0° / 12°
Décembre -6° / 6°

Track Location

Naviguez sur la carte du monde pour découvrir l’ensemble des trésors et cliquez sur un icône pour obtenir plus d’informations sur le lieu !
Légende :
Site naturel: icone site naturel ; Monument: icone monuments ; Mixe: icone site mixe ; votre position: icone votre position ; Lieu de l'article: icone lieu de l'article
Trésors : 3 étoiles ; Incontournables : 2 étoiles ; Intéressants : 1 étoile ; A voir : aucune étoile.