Restez connecté:
Tresorsdumonde soutient l'UNICEF ! En 2020, ce sont 2221€ qui ont pu être reversés grâce à votre aide. En savoir plus?
Kinkaku-ji

Trésors du monde:Kinkaku-ji

A

Kinkaku-ji

Trésors du monde:Kinkaku-ji

A

Kinkaku-ji

Trésors du monde:Kinkaku-ji

A

Kinkaku-ji

Trésors du monde:Kinkaku-ji

A

NOTE:  
(Non noté)

Kinkaku-ji : le temple sacré de Kyoto

Localisation : Kyoto, Japon

Construction : XIIIème siècle (reconstruction en 1955)

Année d’inscription à l’Unesco : 1994

4 bonnes raisons de visiter le Kinkaku-ji

Le temple bouddhiste de Kinkaku-ji est l’une de ces perles cachées dont le Japon a le secret. Situé au Nord-Ouest de la mégalopole de Kyoto, ce temple est un véritable régal pour les yeux. Après un petit passage par ses jardins, dont nous vous parlerons par la suite, s’offre à vous une vue éblouissante sur le temple, spectaculaire à toute époque de l’année. Le bâtiment principal obéit à trois styles principaux : celui des palais Heian au rez-de-chaussée, celui des maisons de samouraï au premier étage et celui des temples zen au dernier étage. La particularité de cet édifice est d’être entièrement recouvert d’or. Une singularité qui lui vaudra le nom bien mérité de « Pavillon d’or ».

Ce qui attirera certainement votre attention dès le début de votre visite, est le petit phénix d’or apposé sur le toit du « Pavillon d’or ». Cette décoration est hautement symbolique, car le temple a été détruit à plusieurs reprises durant sa longue existence. Construit au XIIème siècle, il brûla une première fois au XVème siècle durant la guerre d’Onin. L’incendie le plus récent date de 1950 et a touché le « Pavillon d’or », qui a été reconstruit à l’identique en 1955. Pour votre plus grand bonheur !

L’arrivée au « Pavillon d’or » se fait par un petit sentier, bordé d’arbres, qui sillonne l’étang sur lequel trône le temple. Le chemin est un véritable havre de paix, qui invite le visiteur à l’introspection et au calme. De nombreux petits îlots rocheux sont disposés, selon les codes de la philosophie zen, et confèrent au lieu une spiritualité toute japonaise. L’été, la lumière se reflète sur les parois superbement dorées du pavillon. L’hiver, la neige s’empare des lieux pour lui donner un aspect hors du temps. La visite peut se terminer par un moment de détente dans la salle de thé voisine du temple. Vous pourrez y déguster un thé vert tout en admirant ce paysage unique.

Si vous êtes de passage à Kyoto, vous pouvez en profiter pour visiter un autre temple, situé très proche du Kinkaku-ji : le Ryoan-ji. Appartenant lui aussi à une école du bouddhisme zen japonais, il est surtout connu pour son jardin de pierres, un véritable chef d’œuvre de l’art du jardin zen nippon. Moins spectaculaire, mais tout aussi spirituel que le Kinkaku-ji, il vous permettra de profiter d’une détente absolue au beau milieu de la fourmillante Kyoto.

Hôtels et hébergements à proximité


 
 Booking.com

Quand partir ?

MoisMin./Max. ( C)Précipitations
Janvier 0.3° / 8.1° 76 mm
Février 0.6° / 8.9° 82 mm
Mars 2.9° / 12.4° 118 mm
Avril 8.1° / 18.9° 146 mm
Mai 13.2° / 23.6° 159 mm
Juin 17.9° / 26.8° 240 mm
Juillet 22.6° / 30.8° 243 mm
Août 23.5° / 32.4° 181 mm
Septembre 19.4° / 27.7° 209 mm
Octobre 12.7° / 21.8° 123 mm
Novembre 7.1° / 16.4° 86 mm
Décembre 2.4° / 11.1° 67 mm

Le saviez-vous ?

01 L’incendie de 1950 a été causé par un moine ayant des troubles psychologiques. Le roman « Le Pavillon d’or » de Yukio Mishima est consacré à cet épisode de la vie du temple.
02 Le véritable nom de l’ensemble du temple est Rokuon-ji, « le temple impérial du jardin des cerfs ». Kinkaku-ji signifie « Pavillon d’or » en japonais.

Track Location

Naviguez sur la carte du monde pour découvrir l’ensemble des trésors et cliquez sur un icône pour obtenir plus d’informations sur le lieu !
Légende :
Site naturel: icone site naturel ; Monument: icone monuments ; Mixe: icone site mixe ; votre position: icone votre position ; Lieu de l'article: icone lieu de l'article
Trésors : 3 étoiles ; Incontournables : 2 étoiles ; Intéressants : 1 étoile ; A voir : aucune étoile.